La figue

la figue

La figue c’est l’emblème du bassin méditerranéen.

Le terme figue est apparu au XIIIe  siècle. Le mot vient du provençal figo qui l’a emprunté au latin ficus.

Elle est considérée comme le plus ancien fruit domestiqué. Elle est classée en trois variétés : la figue verte (ou blanche), les figues grises (ou rouges) et les figues noires (ou violettes, plus souvent récoltées en figues de bouche comme à Solliès-Pont).

La Figue est un fruit hautement symbolique de la civilisation méditerranéenne. En Provence, notamment, il occupe une place historique, culturelle, gastronomique et économique.

Dans le Monde, il existe un très grand nombre de variétés de figues. Pour la seule Provence, elles sont déjà nombreuses. S’il existe aujourd’hui plus de 700 variétés de figues différentes, « la figue de Solliès » est unique. Par ailleurs, en réalisant 71% de la production nationale de figues, le bassin de Solliès-Pont est le numéro 1 français. Plus de 100 producteurs varois cultivent sur 306 hectares de vergers ce fruit méridional, symbole de l’art méditerranéen.

La figue de Solliès bénéficie d’une AOP depuis 2011, c’est la seule figue AOP de France.

La variété cultivée, nommée Bourjassotte Noire ou Violette de Solliès, trouve dans ce bassin de production, les conditions idéales de maturation et de développement gustatif.  Ainsi l’ensoleillement particulièrement important de ce bassin, favorise des arbres vigoureux et une maturation idéale du fruit.

Baptisée ‘ figuon ‘ par les anciens, figue à la robe jaune verte et à la chair rose très sucrée, cette variété à la fois ferme et fondante endémique au canton de Salernes dans le Var conserve un très bon goût parfumé. Elle se récolte entre août et septembre et se différencie de sa cousine la violette de Solliès-Pont par sa chair rose très sucrée et sa spécialisation pour la transformation. Cependant sa texture ferme lui permet de se prêter à tous les caprices culinaires en s’employant au gré des désirs et de l’imagination. Sa tenue parfaite à la congélation et à la cuisson le rend exploitable dans de nombreux domaines, salés ou sucrés. Mais il est surtout voué depuis longtemps à être utilisé en fruit entier confit dans son jus.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *