Le fromage de Banon aop

banon aop

Il était déjà connu à l’époque romaine.

Le fromage de Banon aop, est un fromage très ancien. Une anecdote rapporte que l’empereur romain Antonin le Pieux mourut d’indigestion pour en avoir trop mangé. Il était aussi apprécié sur les tables au Moyen Âge. Au XIXe siècle, les écrivains Jules Verne et Frédéric Mistral aimaient beaucoup sa saveur. Ce fromage de chèvre est né de la nécessité pour les familles de Haute-Provence de consommer des protéines en hiver. Pour ce faire, les bergers pliaient leurs tomes dans des feuilles de châtaigniers. Cette pratique maintenait le fromage moelleux et parfaitement consommable en hiver, période de tarissement du lait des chèvres. De plus, pour obtenir un fromage doux et moelleux sous un climat sec et chaud, seule était possible la technique du caillé doux, spécifique du banon.

Tandis que l’on utilise le mouton pour la viande, la chèvre, est là pour produire du lait. Ce lait servira pour l’alimentation familiale à l’état frais mais aussi transformé en fromage, seule manière de prolonger dans le temps sa valeur nutritive. Si le fromage est à vocation domestique, sa valeur commerciale naît de l’inadéquation entre la production et la consommation familiale. Le surplus de production va prendre le chemin des marchés locaux. C’est là que Banon, chef- lieu de canton et centre géographique des pays de Lure et d’Albion, carrefour de voies de communication importantes, figurait comme la plus importante de ces places de foires ou de marchés aux fromages, d’où l’appellation…

Idées recette :

Placez un fromage de Banon au fond d’un bocal. Posez dessus une feuille de laurier, un peu de sarriette, du thym, du poivre, des baies roses et des graines de fenouil. Versez doucement de l’huile d’olive jusqu’à ras bord. Mettez au frais pendant 15 jours avant de déguster.

LE SAVIEZ VOUS ?

Pour cette recette, vous ne devez employer que des herbes séchées. En effet, les herbes fraîches sont déconseillées pour les marinades de longue durée, car elles peuvent entraîner le botulisme, maladie rare mais grave.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *