Les herbes de Provence

les herbes de provence

Les herbes de Provence sont un ensemble de plantes aromatiques séchées,

originaires des régions méditerranéennes et, historiquement, de Provence. Ce terme regroupe différentes variétés de plantes comme le thym, le serpolet, la marjolaine, lorigan, le romarin, le basilic, le cerfeuil, l’estragon, la livèche, la sarriette, la sauge, le laurier-sauce et le fenouil. Une partie de ces plantes entre dans la composition du bouquet garni.  Le traditionnel mélange provençal est exclusivement composé de thym, romarin, origan et sarriette.

L’appellation « Herbes de Provence » est qu’un terme générique, cela permet donc à 95 % des mélanges dits Herbes de Provence de provenir d’Europe centrale et orientale (notamment de Pologne et Albanie), du Maghreb et de Chine.

Impossible de s’intéresser à la gastronomie de la région sans évoquer les herbes de Provence. Bien plus que des herbes aromatiques, elles représentent l’un des symboles forts de notre région et on ne plaisante pas avec la tradition ! Dans le Sud-Est, on les prend très au sérieux et pour qu’elles soient de qualité, on y consacre beaucoup de temps, de passion et de technique.

Bien que le traditionnel mélange provençal soit exclusivement composé de thym, romarin, origan et sarriette, on désigne souvent sous le terme générique d’herbes de Provence différentes plantes aromatiques originaires des régions méditerranéennes. Nous vous proposons de découvrir les caractéristiques et les vertus des différentes herbes aromatiques, ainsi que leur utilisation en cuisine.

Le thym : un incontournable de la cuisine provençale. Le thym est une plante vivace de Méditerranée, que l’on trouve à l’état sauvage dans les garrigues.

Grand classique de la cuisine provençale, il s’utilise dans les marinades, le Pot-au-feu et les daubes. Son Parfum accompagne à merveille la viande d’agneau.

En tisane, il facilite la digestion et soulage les affections respiratoires,

ainsi que les inflammations de la gorge et de la bouche car il contient du thymol (bactéricide et antiseptique).

La sarriette : La sarriette, qui possède de nombreux surnoms comme le pèbre d’aï, s’utilise fraîche ou séchée. Cette herbe aromatique entrant dans la composition des herbes de Provence peut également s’employer seule pour assaisonner les haricots, les fèves et les ragoûts. On l’utilise aussi, finement hachée, dans les salades.

Le saviez-vous ? cette plante entre dans la préparation de certaines liqueurs, comme la célèbre Chartreuse.

Par ailleurs, en tisane, elle facilite la digestion et combat les ballonnements. Très utile contre la fatigue, elle redonne de l’énergie et possède semble-t-il des vertus aphrodisiaques…

L’origan : un aromate pour vos salades, l’origan, est une plante vivace qui pousse dans le sud de l’Europe. Il se marie à merveille avec les tomates crues ou cuites et les grillades.

En tisane, l’origan soigne les ballonnements et les flatulences, améliore le transit et soulage les troubles digestifs et intestinaux.  Il a un effet apéritif.

Le romarin : Le romarin, que l’on trouve à l’état sauvage sur tout le pourtour méditerranéen, est l’une des herbes de Provence les plus polyvalentes. Il s’utilise pour parfumer et relever les volailles, du porc et du gigot d’agneau. Il accompagne également les petits fromages de chèvre marinés dans l’huile d’olive. Mais il a surtout la particularité de parfumer les préparations sucrées, comme la crème brûlée au romarin ou les confitures.

En tisane, le romarin est recommandé contre la fatigue, les troubles digestifs et hépatiques, les infections respiratoires.

Vous l’aurez compris, impossible de ne pas tomber sous le charme des herbes de Provence. Utilisez des mélanges séchés afin de redonner un peu de soleil à tous vos plats durant l’hiver.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *